Opnieuw een Diapason d'or voor het Huelgas Ensemble

Dit is een gearchiveerd bericht

16.10.2014

Diapason, het leidinggevende muziektijdschrift van Frankrijk kent het Huelgas ensemble een Diapason d'Or toe, de grootste onderscheiding, voor hun nieuwste cd The treasures of Claude Le jeune. Het ensemble kreeg in mei reeds een zelfde toponderscheiding voor de cd  La Oreja de Zurbarán.

"Encore un Diapason d'or pour le Huelgas Ensemble ? Paul Van Nevel est décidément sans pareil pour faire étinceler le détail d'un trait au sein du tableau polyphonique résonant et fondu." (Sophie Roughol, Diapason nr. 628)

Lees hier de volledige recensie:

 Paul Van Nevel nous fait radoter. Le Diapason d’or de « La Oreja de Zurbaran »
(Cypres) n’a pas eu le temps de refroidir qu’un autre brille déjà. Mêmes causes, mêmes
effets la rareté et la splendeur. Rareté car la production labyrinthique de Le Jeune conserve beaucoup de zones d’ombres malgré les disques superbes de Bruno Boterf, Claudine Ansermet, des Clément Janequin et de Van Nevel déjà — qui illuminait Le Printemps, véritable catalogue polyphonique, en mélant voix et instruments. il faut croire que l’art exigeant de Le Jeune éloigne les interprètes trop fragiles et flatte les plus habiles: quatre Diapason d’or couronnaient ces quatre réalisations. Un cinquième s’impose pour le Huelgas à nouveau, cette fois sans instruments, avec un peu plus de chanteurs.
Et toujours ce charme coloriste qui permet d’identifier en quelques notes l’ensemble beIge. L'aventurier Paul Van Nevel, dans sa quête de la perle inédite, aurait pu glaner librement son programme dans les centaines de psaumes et les madrigaux innombrables.
II a préféré mettre le cap sur le Livre de mélanges (1585) à la diversité emblématique:
quelques motets où Le Jeune élargit la palette du modèle franco-flamand; des chansons, terrain de la scansion mesurée a l’antique et de la hardiesse harmonique, dont témoignent ici Povre coeur (chef-d’oeuvre chromatique) ou Quell'eau, quel air quel feu; quelques madrigaux italiens, tantôt dans la lignée des élégantes villanelles, tantôt déroulés sur un fascinant cheminement harmonique (Viv in dolor). Autant de découvertes aujourd’hui, et de délectations jadis pour le seigneur de Theligny, dédicataire, grand amateur de musiques, « et surtout la profonde, grave et mélancolique ».
Reste l’essentiel de ce Diapason d’or, mais comment le définir? La texture, palpitante
et ductile ? Entendez comme Van Nevel sait faire étinceler le détail d’un trait au sein
du tableau polyphonique résonant et fondu.
Plénitude et non homogénéité, fraternité et non fusion contrainte, respiration commune
d’individus à l’intonation chirurgicalement précise. Le Huelgas Ensemble nous étonne
et nous rassure â chaque fois. Alors radotons avec bonheur.


(Sophie Roughol)


Verwante items in de databank

Personen/groepen:Paul Van Nevel (groep / artiest, dirigent, uitgever)
Huelgas ensemble (ensemble (vocaal-instrumentaal))
Releases:The treasures of Claude Le Jeune

Terug Meer nieuws